Qu’est-ce que cela change ?

Le temps circulaire c’est le temps qui suit le rythme de la nature : c’est le jour qui suit sa nuit, c’est le printemps qui suit son hiver ce qui revient à dire que l’homme est parfaitement absent d’un arrangement qui le dépasse mais qu’il accepte. A l’inverse, le temps linéaire est ordonné selon un commencement, un milieu et une fin. L’homme y est l’acteur principal d’un progrès constant. Ainsi l’humanité a-t-elle dans sa très grande majorité échangé la circularité pour la linéarité et a de ce fait remplacé le confort par l’aventure. Le début ou plutôt l’instant immédiatement après son commencement dût être déterminé puis par précaution dénommé et ce fut le Big Bang depuis lequel l’univers s’expand et ceci de plus en plus vite sans que l’on en comprenne la raison (La vitesse d’expansion de l’univers dépasse toutes les prévisions, https://www.nationalgeographic.fr/espace/2019/04/la-vitesse-dexpansion-de-lunivers-depasse-toutes-les-previsions ). Mais si le Big Bang n’était pas le commencement mais un recommencement, il devrrait alors échanger son nom pour celui de Big Bounce (What if the Universe has no end? https://www.bbc.com/future/article/20200117-what-if-the-universe-has-no-end ) témoignant de la succession sans fin (?) d’un Big Bang et d’un Big Crunch ? Savoir quoi, ce n’est pas l’affaire, comme l’a déjà écrit Jean de La Fontaine. En d’autres termes est-il indispensable de comprendre ce qu’est Le fond de micro-ondes cosmique, ou bien la théorie de la Cosmologie cyclique conforme (CCC) de Roger Penrose pour éteindre la polémique concernant la vision d’un temps que l’homme cherche à dérouler ou à enrouler depuis qu’il a conscience de cettte dimension avec laquelle il faut compter. En attendant que cette question soit totalement résolue pourquoi ne pas imaginer un temps bobine : un fil (temps linéaire) enroulé régulièrement en hélice (temps circulaire). Il pourrait soit s’enrouler sur lui-même, soit n’avoir ni queue ni tête ……

Tags: , , , ,

Leave a Reply

Vous n'êtes pas un robot, n'est-ce pas ? *