Posts Tagged ‘chimères’

Chimère, qu’es-tu devenue ?

mardi, janvier 31st, 2017

Des deux définitions suivantes quelle est celle qui convient le mieux à la chimère du XXI° siècle : figure imaginaire, malfaisante représentant un animal fabuleux à buste de lion, ventre de chèvre, queue de serpent, ou bien, projet vain, impossible ? Sans aucune discussion le choix ne peut se porter que sur la première car la seconde ne peut plus être défendue. Sans oublier que la malfaisance peut être retenue par ceux qui s’attachent au versant éthique de ces constructions. Quoiqu’il en soit voici la dernière version concernant ces assemblages que la nature (jusqu’à présent !) s’est interdite : Scientists Create First Human-Pig Chimeric Embryos (http://www.the-scientist.com/?articles.view/articleNo/48200/title/Scientists-Create-First-Human-Pig-Chimeric-Embryos/&utm_campaign=NEWSLETTER_TS_The-Scientist-Daily_2016&utm_source=hs_email&utm_medium=email&utm_content=41473371&_hsenc=p2ANqtz-_mP4Vhw43g10MDcwg4l9wa6NR3Y9LlBZwpbE_vadUvK_LyuLnHEp_KcN-wgl8SQxjanj4lss0HK3ZpWhdF0PVikJLXuw&_hsmi=41473371). Une première étape avait déjà été franchie en 2010 avec la création d’une chimère “souris/rat” où la souris possédait un pancréas provenant de cellules souches pluripotentes de rat. Si ces manipulations sont porteuses de nombreuses interrogations il est illusoire d’imaginer que les dites manipulations auraient pu ne pas voir le jour. Si l’on démonte un objet c’est aussi pour pouvoir le remonter quand on en connaît les pièces. Le problème ne provient donc que de ce que le sujet vivant a été réifié. Mais cette étape peut elle-même s’effacer au regard de deux buts, qui se distinguent d’une façon un peu inattendue. Le premier, que l’on pourrait qualifié de direct, concerne des possibilités augmentées de greffes (chez l’homme) à visée réparatrice. Mais dans la mesure où ce but ne justifierait pas la construction d’une chimère homme/animal, on peut aussi envisager une étape antérieure où la chimère ne serait pas implantée mais deviendrait le socle d’études sur des anomalies du développement. Donc quelque soit le choix, l’imaginaire n’a plus d’existence et la construction s’est parfaitement intégrée à la démarche expérimentale, et c’est là où se dissimule la vraie question !

 

Anthropomorphisme et Zoomorphisme

vendredi, juillet 24th, 2015

imageAnthropomorphisme : attribuer à des animaux ( des objets) des caractéristiques propres à l’homme, Zoomorphisme : utiliser les formes animales dans différents types de représentation. Pas si simple,  les échanges entre l’animal et l’homme sont en train de prendre un cours particulier. Si l’homme ne change pas fondamentalement quand on lui a  greffé des valves cardiaques d’origine porcine, ou posé du corail pour restructurer un os, que devient une souris à qui l’on a greffé des cellules gliales foetales d’origine humaine ? (When Does a Smarht Mouse Become Human? http://www.the-scientist.com/?articles.view/articleNo/43327/title/When-Does-a-Smart-Mouse-Become-Human-/). On peut arguer du fait que la valve appartient toujours à l’extériorité de l’individu, qu’il s’agit bel et bien toujours d’un non soi. Pour le corail, l’accaparation par les cellules osseuses d’un matériel osteoconducteur rend la distinction plus difficile. Elle le sera plus encore quand des cellules souches auront été cultivées sur un squelette de corail. C’est un pas de plus qui est franchi quand on entre dans le domaine des manipulations génétiques puisqu’elles autorisent la mise en place d’un nouveau soi. La question est donc de savoir quelles sont les caractéristiques qui permettent de définir l’humanité par rapport à l’animalité. Les avis sont nombreux et plus anciens les uns que les autres, voire également plus humoristiques les uns que les autres, mais il n’existe encore aujourd’hui aucune réponse satisfaisante. L’homme serait le seul à avoir conscience de sa finitude et il est vrai que la conduite de l’animal n’invite pas à penser qu’il possède cette conscience, mais l’argument reste fragile ! L’homme réparé et l’animal préparé participent à un drôle de mélange des genres !! L’un fait un pas vers l’autre et inversement, de telle sorte que dans peu de temps (certainement !) il faudra bien qu’ils se comprennent de nouveau comme dans les temps mythiques !