Posts Tagged ‘neurochirugie’

Il y a image et image !

mercredi, mars 5th, 2014

image-synthèse-blocTout jeune latiniste qui cherche dans son Gaffiot la traduction du terme IMAGO devra choisir entre plusieurs définitions :  représentation, imitation, portrait, ombre d’un mort, écho, copie, reproduction (Gaffiot, ed, E. Pigelet, 1955). L´imago c’était surtout chez les latins, la représentation de l’ancêtre sous la forme d’un buste  à l’entrée de la demeure. L’image peut être matérielle aussi bien que mentale, elle peut être plus ou moins proche de la réalité, reproduction plus ou moins fidèle, elle peut aussi être porteuse de plus d’un sens et on la qualifie alors de polysémique. Parce que le domaine médical est friand d’images il n’est pas le dernier à chercher comment les construire  Mais comme toute construction expose à la malfaçon son grand problème est d´être au plus proche de la réalité, de la vérité. C’est pourquoi on est d’autant plus proche de cette réalité que le procédé utilisé ne s’appuie pas sur une reconstruction mais permet l’exposition même de l’objet observé. C’est le projet présenté dans l’article Next Generation: Seeing Brain Tumors,( http://www.the-scientist.com//?articles.view/articleNo/39302/title/Next-Generation–Seeing-Brain-Tumors/). Sera-t-on enfin capable de voir la tumeur in situ, telle qu’elle se localise au sein du parenchyme cérébral, sans déformation, sans possible erreur de parallaxe. L’excellence de cette avancée technologique tient à ce que ce nouveau type de caméra est capable de saisir, quelle qu’en soit la profondeur, le processus qui sera parfaitement dessiné grâce à la colorisation des cellules en place (Near-infrared imaging of brain tumors using the Tumor Paint BLZ-100 to achieve near-complete resection of brain tumors,http://thejns.org/doi/abs/10.3171/2013.11.FOCUS13497). En effet dans le cas des tumeurs cérébrales, l’importance tient à la fois au type de la tumeur et à sa topographie, et les efforts portent depuis quelques années déjà sur la délimitation exacte de cette localisation. Primum non nocere, est le principe intangible de tout acte médical, toute amélioration qui s’inscrit dans ce sens se doit être explorée.