Éléments de langage

Existe-t-il des similitudes entre la novlangue d’Orwell et ce qu’ l’on aurait envie de qualifier d’inflation sémantique en honneur dans certains domaines ? La première est parlée dans le monde fictif du roman 1984, la seconde serait devenu un jargon dont « on colporte » qu’il serait particulièrement pratiqué au sein de l’Education Nationale ….  Une troisième expression  » éléments de langage » ayant fait plus récemment son apparition, il n’est pas inutile de revenir sur chacune d’entre elles. La première est une langue simplifiée qui doit conduire celui/ceux qui l’écoutent et l’entendent à abandonner toute réflexion dans un but de soumission aveugle à leurs dirigeants. La seconde par un processus inverse, l’abondance des mots, rend le discours inintelligible, qu’est-ce qu’un  outil scripteur ! Quant aux éléments de langage, ils mettent en place des mots ou des expressions rigoureusement choisis dans le but d’une communication calibrée identique quelque soit l’intervenant. L’oral plus encore que le verbal du fait de l’instantanéité du premier sont sujets à de multiples interprétations qui tiennent à la fois du mot choisi, de celui qui le prononce, de celui qui l’entend et de l’environnement dans lequel il se situe. A cette complexité naturelle viennent s’ajouter des intentions perverses qui font du mot un outil de soumission que l’homme n’a pas fini d’explorer pour l’utiliser à son profit. C’est tout l’intérêt de l’article USDA Emails: Don’t Use “Climate Change” (http://www.the-scientist.com/?articles.view/articleNo/50041/title/USDA-Emails–Don-t-Use–Climate-Change-/&utm_campaign=NEWSLETTER_TS_The-Scientist-Daily_2016&utm_source=hs_email&utm_medium=email&utm_content=55065135&_hsenc=p2ANqtz-8mZi8Q_61mGIf0DqvPn4D9hJi68gt4pvK5fRRkEJVRXhRwu9gJuarUJFUDU5AhPhnYKtpCeCCX_mzPMgCovhtWPTJzZg&_hsmi=55065135) !

Tags: , ,

Leave a Reply

Vous n'êtes pas un robot, n'est-ce pas ? *