A conditions identiques, combat identique !

L’association L214 vouée à la défense des animaux de production en parle peu, concentrée qu’elle est sur l’élevage des poules en batterie dénonçant (à juste titre) des manquements flagrants au “bien être des animaux d’élevage” (Bien-être animal : contexte juridique et sociétal, http://agriculture.gouv.fr/bien-etre-animal-contexte-juridique-et-societal). Le saumon puisqu’il s’agit de lui, est l’objet de l’attention de ceux qui pêchent depuis longtemps comme en témoignent même rares, des représentations pariétales du dit poisson (Les figurations de poissons dans l’art paléolithique, http://www.persee.fr/doc/bspf_0249-7638_1987_hos_84_10_9852). Aujourd’hui, en raison de plusieurs facteurs, dont l’accroissement de la demande allant de paire avec une  production naturelle décroissante, la ferme aquacole s’inspire de l’élevage aviaire en batterie. Et qu’advint-il ? Si des cas de  cannibalisme sont constatés chez le Gallus gallus domesticus, la surdité est l’un des maux dont souffre ce représentant des salmonidés (Farmed salmon are deaf – and now we know why, https://pursuit.unimelb.edu.au/articles/farmed-salmon-are-deaf-and-now-we-know-why?utm_source=newscientist&utm_medium=edm&utm_content=deafsalmon_dec12_topstory&cmpid). Les causes exactes n’en sont pas encore totalement élucidées. Il s’agit probablement de modifications en rapport avec le taux de croissance de l’animal dont l’une des conséquences est une anomalie au niveau des otolithes, plus riches en vatérite qu’il est normal (The effect of vaterite deposition on sound reception, otolith morphology, and inner ear sensory epithelia in hatchery-reared Chinook salmon (Oncorhynchus …, https://www.researchgate.net/publication/228374336_The_effect_of_vaterite_deposition_on_sound_reception_otolith_morphology_and_inner_ear_sensory_epithelia_in_hatchery-reared_Chinook_salmon_Oncorhynchus). Très schématiquement cette modification est cause d’une diminution de l’audition de l’animal d’élevage. Bénéfique diront les éleveurs qui estiment que le poisson sera moins stressé dans son environnement  artificiel. Maléfique diront ceux qui désirent repeupler les cours d’eau à partir des descendants de cette population. Encore un choix impossible pour la commission d’experts qui devrait être désignée à cet effet !

Tags: , ,

Leave a Reply

Vous n'êtes pas un robot, n'est-ce pas ? *