Souhaitable, pas souhaitable ?

48715009-brain-activity-while-reading-books-light-up-the-mind-of-children-in-early-childhood-educationCe qui est devenu facile : étudier le métabolisme cérébral : les plus récentes des explorations fonctionnelles en sont parfaitement capables.

Ce qui reste objet de convoitise : établir des relations valides entre activité cérébrale et conscience.

Car attention il s’agit là d’un secret encore très bien gardé ! Et qui dit secret sous entend nécessairement curiosité dont l’intensité ne peut que s’accroitre au fil des nouvelles techniques et qui donc ne pourra s’éteindre qu’avec la mise en évidence des preuves définitives de correspondance entre des résultats objectifs d’investigations de nature chimique, physique ou autres s’ils viennent à exister et une faculté mentale protéiforme. Ce que l’on pourrait aussi résumer (trop) simplement par l’établissement  d’une correspondance parfaite entre le monde du quantitatif et un monde du qualitatif. Le monde de la recherche s’est progressivement rendu à l’évidence qu’un phénomène n’était pas, et de loin, mono factoriel et qu’il ne suffisait pas de le démonter en pièces simples pour aboutir à l’identique en remontant tout aussi simplement les dites pièces. D’où la nouvelle approche : recenser les différentes techniques adaptées à ce que l’on recherche pour les faire jouer ensemble. Imaginer par ailleurs qu’il existe un schéma commun entre les systèmes, les uns s’inspirant des autres selon les échelles d’observation des systèmes considérés. L’idée développée par Paul L. Nunez, physicien de formation repose sur le concept dit de  “conjecture multiscalaire” sous lequel se cache ce que l’on appelait une hypothèse de travail. Non encore ni infirmée ni confirmée on fait donc l’hypothèse qu’il existe de multiples echelles d’organisation qui interfèrent les unes avec les autres créant de nouveaux systèmes dont on retrouve des exemples ailleurs que dans le fonctionnement cérébral comme par exemple dans le domaine de la société  (The New Science of Consciousness, http://www.penguinrandomhouse.com/books/546847/the-new-science-of-consciousness-by-paul-l-nunez/9781633882195/) (Can Science Crack Consciousness?, http://www.the-scientist.com/?articles.view/articleNo/47282/title/Can-Science-Crack-Consciousness-/&utm_campaign=NEWSLETTER_TS_The-Scientist-Daily_2016&utm_source=hs_email&utm_medium=email&utm_content=37312980&_hsenc=p2ANqtz-_GBgsm13y4lQUbOfNUac8a0zExk_fbyZ8B9F_KIhriKv5ql4nxlisIK5RYTSF0QQEOxSGHgZ9oam7bbNEAMDzHlaFqyA&_hsmi=37312980). Cette hypothèse arrivera-t-elle à se confirmer et donc à “cracker” ce qui reste le noyau dur de la conscience ? Si ce piratage n’a pas encore abouti malgré les efforts déployés reste la question de savoir s’il est souhaitable ?

Tags: ,

Leave a Reply

Vous n'êtes pas un robot, n'est-ce pas ? *