Responsable mais pas coupable

https://leparisien.fr/resizer/EyMhYJsWZQEMbOCh2VgO_98QCC0=/1200x675/arc-anglerfish-eu-central-1-prod-leparisien.s3.amazonaws.com/public/UJJQV2ALE6ORD4Z3WIUVOPN3QM.jpg

Bien sûr, cinq cent trente ans représentent une durée suffisamment longue pour que les responsables aient disparu et que par ricochet leur culpabilité se soit effacée d’elle même ! Et pourtant il n’en est rien, puisque l’on apprend toujours que ce furent Christophe Colomb et les occupants de ses trois navires après son premier voyage en 1492, qui eurent l’insigne honneur de rapporter en Europe un mal inconnu mais porteur d’un bel avenir. Il est donc temps de remettre les pendules à l’heure. L’Europe connaissait déjà le mal, qui aurait donc été précolombien (Manuscripts and Art Support Archaeological Evidence that Syphilis Was in Europe Long Before Explorers Could Have Brought It Home From the Americas). Dans la mesure où il existe des lésions anatomiques, macroscopiques, leur constatation permet d’établir un diagnostic a posteriori, merveille des documents. Que ce soit l’étude de modifications squelettiques, que ce soient des modifications artéfactuelles que sont les oeuvres d’art, toute preuve est bonne à prendre. Si l’article cité n’évoque aucunement l’origine géographique du mal, il est intéressant de s’arrêter sur ce que l’auteur considère comme une preuve de que ce mal ne peut être confondu avec deux autres maladies comparables mais non sexuellement transmissibles. Que l’on considère donc dans ce tableau datant de 1400, les deux tortionnaires de Jésus. Ceux-ci sont affublés d’un “nez en selle” caractéristique d’une syphilis congénitale. Et donc si l’on reprend le raisonnement suivi par l’auteur : 1) les hommes ayant torturé le Christ sont “forcément” des pêcheurs, 2) ils ont un “nez en selle”, 3) ils ont forcément une syphilis congénitale ce qui sous-entend sexuellement transmise DONC la syphilis existait en Europe avant 1492. CQFD. Le lecteur est-il en droit d’en conclure que l’auteur est un chrétien intégriste .. Heureusement pour lui, il existe aussi des signes de syphilis osseuse sur des squelettes datant du XIIIème siècle ce qui est peut-être plus scientifique que le raisonnement émis à propos du tableau !

Tags: , ,

Leave a Reply

Vous n'êtes pas un robot, n'est-ce pas ? *