La parité en tout !

pariteAujourd’hui il n’est plus question de former un gouvernement où les hommes seraient plus nombreux que les femmes, et l’on montre volontiers du doigt ces chefs d’entreprise masculins très sensiblement plus nombreux que leurs consoeurs d’autant plus qu’ils émargent  à des hauteurs hors de portée de la gente féminine. Et bien que l’on se rassure, il n’y a pas que dans ces domaines que le masculin prévaut puisqu’il va se nicher jusque dans la recherche clinique ! On sait depuis toujours que le chapitre  Matériel et Méthodes décrit l’origine ethnique des individus inclus, leur sexe et les courbes d’âges. Et bien si l’on se penche en général sur la répartition des sujets présents dans différents types détude, on s’aperçoit que l’échantillonnage mâle supplante largement l’échantillonnage féminin ! Comment une telle discrimination est-elle encore possible comme par exemple dans le domaine de la chirurgie dans la mesure où il y a toujours un relecteur compétent et nécessairement bien intentionné pour mettre le doigt sur le biais de recrutement ! (Surgery Studies Rarely Use Females, http://www.the-scientist.com//?articles.view/articleNo/40897/title/Surgery-Studies-Rarely-Use-Females/). Pas de réponse ….., les auteurs sont simplement invités à expliquer la raison pour laquelle le choix de l’échantillonnage s’est porter sur la population mâle ! Peut-on imaginer que tous ces auteurs se soient mis d’accord pour ne plus jamais faire de la femme un objet ?

Tags:

Leave a Reply

Vous n'êtes pas un robot, n'est-ce pas ? *