Avoir son propre nuage !

Para227167Etre dans les nuages est une expression qui va (enfin) pouvoir s’employer littéralement puisqu’il vient d’être montré, People Emit Unique Microbial Clouds (http://www.the-scientist.com//?articles.view/articleNo/44066/title/People-Emit-Unique-Microbial-Clouds/, d’après l’article, Humans differ in their personal microbial cloud, https://peerj.com/articles/1258/) que chaque individu possédait autour de lui un nuage de microbes qui lui était propre ! A l’évidence le biotope human s’élargit chaque jour. Il semblait normal que les organes du milieu interne tout autant que le revêtement cutané fussent propriétés de l’individu considéré. Mais il était beaucoup moins évident que l’environnement immédiat du dit individu lui appartint également. C’est pourtant le cas ! Mais il y a loin encore de la coupe aux lèvres,  d’un milieu stérile à un milieu ambiant ordinaire. Pourtant malgré une contamination on ne peut plus vraisemblable, cette nouvelle signature existe bel et bien, ainsi n’en finit-on pas de définir l’individu.   Peut-être un jour, la police se verra-t-elle offrir un nouveau test scientifique comme de  pister un criminel à partir de son nuage microbien. Plus raisonnablement,  il s’agit là de la mise en évidence d’un nouveau mode de transmission microbien interindividuel. Ainsi sans le savoir,  les habitants des mégapoles asiatiques se sont-ils déjà appareillés pour pallier à cet inconvénient à mois qu’ils ne veuillent pas être reconnus par leur nuage personnel !

Tags:

Leave a Reply

Vous n'êtes pas un robot, n'est-ce pas ? *