Le cerveau et Petri

Belle-dormantLorsqu’en 1887, Julius Richard Petri inventa la boîte éponyme, il y a très peu de chance pour qu’il ait imaginé que la dite boite servirait de lit à deux types de  co-cultures glio-neuronale, l’une dans le rôle de la belle endormie, et l’autre dans celui de la belle éveillée ! Et pourtant, on vient de mettre au point une nouvelle et prometteuse technique pour étudier le sommeil dans un plat ! Le sommeil reste en effet un état physiologique parfaitement intriguant, en témoigne ce numéro qui lui a été dédié dans son intégralité (http://www.omagdigital.com/publication/?i=291897#{“issue_id”:291897,”page”:0}, cité dans “O temps suspends ton vol) ). Exception faite de l’IFF (insomnie fatale familiale, appartenant aux maladies à prion), il n’existe pas de lésion qui se traduise par une agrypnie. On a pu avoir tendance à imaginer que chacune des fonctions cérébrales devait se loger dans une aire qui lui était spécifiquement dédiée, mais il peut sembler difficile de parler de centre du sommeil quand aucune lésion provoquée n’est en mesure d’éteindre cet état. L’idée que différentes zones du cerveau peuvent montrer séparément des signes électriques de sommeil trouve une résonnance particulière dans ces co-cultures que l’on peut activer ou au contraire déprimer. Ainsi a-t-on d’une certaine façon, modélisé de petites unités d‘un sommeil, UN par ce qu’il s’agit exclusivement de sa composante électrique (Sleep’s Kernel, http://www.the-scientist.com/?articles.view/articleNo/45394/title/Sleep-s-Kernel/&utm_campaign=NEWSLETTER_TS_The-Scientist-Daily_2016&utm_source=hs_email&utm_medium=email&utm_content=27393475&_hsenc=p2ANqtz-9krlfFbF8cN23LUn567XEks_yIj8HYByLKHNXAZ2q4Gaceiv4BNl-qaqTT1R43UY66P6vXRft0mhP-B3-2x8ouTD2WPg&_hsmi=27393476). Il n’empêche, une hypothèse se fait jour : le cerveau ne dort pas d’emblée dans sa totalité. Le sommeil progresse par synchronisation de petites unités. Alors plus angoissante est la question de savoir comment qualifier réellement cette chose qui dort ou pas  dans  la boîte de Petri.  Et que s’est-il passé quand la Belle au bois dormant  en se piquant le doigt a plongé tout les êtres vivants habitant le château de ses parents dans un profond sommeil !

Tags: ,

Leave a Reply

Vous n'êtes pas un robot, n'est-ce pas ? *