Le septième continent

Un “gyre océanique” est un “vortex de déchets : il en existe cinq de par le monde marin. Chaque gyre océanique possède un vortex de déchets. Le vortex de déchets du Pacifique Nord a reçu le qualificatif de septième continent, c’est assez dire son étendue ! Il s’agit donc d’une grande zone d’ordures dont le moindre mal n’est pas de servir de plats de résistance à de nombreuses espèces marines trompées par l’apparence de cette poubelle qui navigue au grand air. Non seulement cet amas de déchets de matière plastique est impropre à la consommation, mais encore il étouffe un certain nombre des animaux qui s’en nourrissent et introduit dans la chaîne alimentaire les polluants qui s’y sont fixés. Mais miracle de la nature, il a également un nouveau rôle qui vient d’être reconnu. Il est devenu terre d’accueil pour quantité d’espèces qui, elle, en font leur choux gras (Creatures are breeding in the garbage patch) : ce sont les communautés néopélagiques. Pourquoi, parce que des communautés côtières se sont “aperçu” qu’elles pouvaient survivre et prospérer loin de leur lieu de vie habituelle. Il risque donc de se produire une compétition entre les espèces pélagiques historiques et cette nouvelle population qui joue le rôle d’envahisseur. Que va-t-il se passer, que risque-t-il de se passer. Cette invasion n’est pas nécessairement porteuse d’une amélioration environnementale !

Tags: , ,

Leave a Reply

Vous n'êtes pas un robot, n'est-ce pas ? *