Faux en tous genres

Une très courte note (Publishers Strong Arm for Impact Factors?). Il n’est pratiquement pas de semaine où différentes revues ne fassent état de fraudes à l’article de la part de chercheurs de tous horizons. C’est la raison pour laquelle, les éditeurs se sont dotés de logiciels capables de détecter les “copié-collé” intempestifs. Que l’on se rassure, les revues ne sont pas exemptes de telles malversations ! Il est bon qu’elles soient aussi relevées (http://the-scientist.com/2012/02/06/publishers-strong-arm-for-impact-factors/). Ainsi les deux auteurs ont-ils recensé les chercheurs aux quels il avait été demandé que soient majorées dans la bibliographie, les références se rapportant à la revue dans laquelle l’article proposé devait être publié. On n’est jamais mieux servi que par soi-même, mais il va devenir de plus en plus difficile de croire l’Impact Factor !

Tags:

Leave a Reply

Vous n'êtes pas un robot, n'est-ce pas ? *