Posts Tagged ‘Impact Factor’

D’accord, pas d’accord !

mardi, décembre 24th, 2013

Comment regrouper une communauté dans sa totalité ? Un étendard du type “A bas la dictature” pourrait sembler fédérateur. C’est ce que propose La Déclaration de San Francisco sur l’évaluation de la recherche (DORA), une initiative menée par l’American Society for Cell Biology, qui vise à réformer l’évaluation de la recherche (Ending the tyranny of the impact factor, http://www.nature.com/ncb/journal/v16/n1/full/ncb2905.html). Que celui qui n’a pas consulté les indexations annuelles de  l’IF (Impact Factor) avant de proposer un article lève la main. Que celui qui n’a pas commencé par traduire, mieux écrire directement, en Anglais son article lève également la main, car il n’est pas de bonne publication sans une acceptation pour parution dans une revue de langue anglaise. Serait-ce à dire que le vent de la révolte prendrait naissance dans ce continent qui en a vu la naissance [Le FI a été conçu par Eugène Garfield, le fondateur de l’Institute for Scientific Information (ISI) maintenant faisant partie de Thomson Reuteurs] ? Se pourrait-il qu’il souffle vers le vieux continent ? En attendant ce moment, la démarche adoptée par l’American Society for Cell Biology pourrait être qualifiée de très intéressante quand elle parle de s’inscrire dans un modèle holistique. Que faut-il comprendre ? Tout d’abord que plusieurs facteurs devront être pris en compte mais surtout ensuite que la somme de ceux-ci se doit d’être inférieure à l’ensemble obtenu par le tout formé par chacun d’entre eux. Peut-être plus facile à dire qu’à faire, mais l’horizon pourrait s’éclaircir pour un avenir qui se lèverait sur un monde meilleur dans les domaines  des deux protagonistes : les publications et leurs publicateurs.

Faux en tous genres

mardi, février 7th, 2012

Une très courte note (Publishers Strong Arm for Impact Factors?). Il n’est pratiquement pas de semaine où différentes revues ne fassent état de fraudes à l’article de la part de chercheurs de tous horizons. C’est la raison pour laquelle, les éditeurs se sont dotés de logiciels capables de détecter les “copié-collé” intempestifs. Que l’on se rassure, les revues ne sont pas exemptes de telles malversations ! Il est bon qu’elles soient aussi relevées (http://the-scientist.com/2012/02/06/publishers-strong-arm-for-impact-factors/). Ainsi les deux auteurs ont-ils recensé les chercheurs aux quels il avait été demandé que soient majorées dans la bibliographie, les références se rapportant à la revue dans laquelle l’article proposé devait être publié. On n’est jamais mieux servi que par soi-même, mais il va devenir de plus en plus difficile de croire l’Impact Factor !