Quid novi ?

Que du vieux  en cette période estivale ? Loin de là si l’on se réferre au forum intitulé “Science of Science Communication”. Enfin quelques réflexions à propos de l’unviers scientifique actuel tel qu’il est ressenti dans ses rapports avec la société. Bien des idées se propagent et même si on les croit fausses, elles ressemblent en cela à la médisance : il en reste toujours quelque chose ! Le constat se veut-il ou bien est-il alarmant (Opinion: Scientists’ Intuitive Failures, http://the-scientist.com/2012/07/23/opinion-scientists-intuitive-failures/)? Les américains ne croient plus les scientifiques, le journalisme scientifique est mort, les médias du divertissement font la promotion d’une culture anti-scientifique, le problème vient du public mais ni des scientifiques ni des décideurs enfin les points de vue politiques n’influencent pas les jugements des scientifiques. Cinq façons d’envisager les rapports qu’entretiennent la société et le monde des sciences à propos desquels on peut se poser la question de savoir s’il existe un ou des responsables. Bien sûr, la cité n’est pas idéale puisque celui qui est à sa tête n’est pas un philosophe-roi : donc tout est loin d’être parfait ! Science et société ne feraient donc pas bon ménage ? C’est tout le paradoxe du XXI° siècle.  En effet jamais la science n’a été aussi intégrée à la société, tandis que dans le même temps, jamais la science a aussi peu été expliquée. En un mot elle est à la fois, redevenue magique et devenue vulgaire, et c’est la pire des choses qui pouvait lui arriver !

Leave a Reply

Vous n'êtes pas un robot, n'est-ce pas ? *