Résistance ou tolérance ?

772533361.2Qu’est-ce qui sépare la résistance de la tolérance ? Il ne s’agit aucunement de poser une question d’éthique, mais de considérer le problème que peuvent poser les bactéries et auquel il leur arrive de répondre d’une manière dommageable pour l’homme. De quoi parle-t-on dans l’article, Evolving Antibiotic Tolerance, (http://www.the-scientist.com//?articles.view/articleNo/40348/title/Evolving-Antibiotic-Tolerance/) : d’un comportement des germes différent de celui de la résistance aux antibiotiques, phénomène apparu avec l’utilisation même des dits antibiotiques. Les causes et mécanismes de résistance sont multiples, mais il convient de leur adjoindre le(s) mécanisme(s) dit(s) de tolérance. Il s’agit simplement d’une modification du temps de latence pendant lequel le germe reste en état de dormance en attendant des temps meilleurs pour se réveiller ! Ce processus rappelle celui  plus général que certaines formes de vie adoptent normalement lorsqu’il leur faut “vivre au ralenti” ce qui rappelle, également,  le phénomène de l’hibernation pratiqué par un certain nombre d’espèces animales. Or dans la mesure où résistance et tolérance peuvent se développer indépendamment, il peut  ne pas être sans conséquence d’évoquer d’emblée une résistance lorsque le traitement antibiotique choisi, se révèle inefficace. Enfin, puisque rien n’est simple, la tolérance peut également évoluer. Il ne reste donc plus qu’à reconnaître, comme pour la résistance, les facteurs impliqués dans la tolérance. Et pour finir, trouver comment manipuler au mieux les deux processus pour le meilleur résultat chez le patient, en espérant qu’il se dégagera une norme applicable à tous, ce qui est loin d’être certain !

Tags: , ,

One Response to “Résistance ou tolérance ?”

  1. Good way of telling, and nice piece of writing to get data regarding my presentation subject, which i am going to deliver in academy.

Leave a Reply

Vous n'êtes pas un robot, n'est-ce pas ? *