Jamais assez de mots pour le dire !

eadeBeaucoup à lire, beaucoup à apprendre et beaucoup à réfléchir, c’est ce à quoi invitent les articles cités ci après (My Mighty Mouse, http://www.the-scientist.com/?articles.view/articleNo/42470/title/My-Mighty-Mouse/, Resisting Cancer, http://www.the-scientist.com/?articles.view/articleNo/42469/title/Resisting-Cancer/, From Many, One, http://www.the-scientist.com/?articles.view/articleNo/42476/title/From-Many–One/,Change the cancer conversation, http://www.nature.com/news/change-the-cancer-conversation-1.17236?WT.ec_id=NATURE-20150402, Opinion: Upgrading Cancer Prevention, http://www.the-scientist.com//?articles.view/articleNo/42582/title/Opinion–Upgrading-Cancer-Prevention/). Que l’on ait enfin admis que le terme de cancer était polysémique, que l’on ait enfin reconnu que les réponses différaient d’un individu à l’autre,  que l’on se mette d’accord sur l’accent à mettre sur les recherches étiologiques se réfèrent presque à un “bon sens médical”, peut-être pas si bien partagé que l’on pourrait le croire. Par contre saisir que la personnalisation de la thérapeutique représente un axe de recherche est une voie plus récente  et c’est ce qu’explore le premier article et c’est là qu’intervient une nouvelle reflexion pas tant sur le but qui est la suite logique des options précédentes mais qui porte plus sur le moyen utilisé. En faisant abstraction des problèmes techniques, deux volets sont à considérer : le premier concerne la façon de faire : greffer chez un être vivant (la souris) des cellules tumorales humaines pour faire mieux que la boite de Pétri. Le second qui pointe du doigt le coût économique de cette approche, soulignant ipso facto l’impossibilité d’offrir cette  opportunité à tous, d’où ce que l’on nomme une perte de chance pour le malade. La technique n’est peut-être pas encore fiable, robuste, et reproductible  mais l’améliorer c’est aussi la rendre accessible parce que meilleur marché. Toutes ses améliorations acquises emporteront alors l’adhésion des derniers septiques.

Tags: , ,

Leave a Reply

Vous n'êtes pas un robot, n'est-ce pas ? *