Cyborg en approche !

0000911_gal_005_medLe cyborg, ou “cybernetic organism” était un être de science fiction, mélangeant à des degrés divers organisme vivant et parties mécaniques. Il s’est d’abord agi d’un humain amélioré, devenu progressivement robot organoïde. Quelqu’il soit il est en fait l’expression d’une interface entre l’organisme vivant et la machine par le biais de la pensée grace à laquelle l’un et l’autre peuvent échanger. Dépassées les lois de la robotique d’Isaac Asimov, l’homme machine tout autant que la machine homme converse avec un presque alter ego.  Comment, là est la question : télépathie ou réseaux connectés ? Si la première de ces éventualités reste toujours en mal d’explications, il semble bien que la seconde soit en passe d’être la solution (Brain New World, http://www.the-scientist.com//?articles.view/articleNo/44079/title/Brain-New-World/). Le cerveau reste cette boîte noire qui pense, et si l’on connaît (1875) et enregistre (1920) son activité électrique, la mise en rapport de l’un avec l’autre reste un sujet d’étude. On a pourtant déjà démontré la possibilité d’agir sur un membre-prothèse par l’action de la pensée à condition que vienne en complément un “ordinateur” sans lequel rien ne serait possible. Tirant partie des dernières découvertes scientifiques sur ce sujet, Avatar (incarnation) de James Cameron proposait-il une image de cette puissance exceptionnelle du cerveau. Ainsi fait-on miroiter au public un avenir au delà même de ses fantasmes les plus fous où à l’extrême le cerveau aurait acquis “la puissance totale”. Ne s’agirait-il pas de la version moderne du besoin d’un être supérieur détenteur de la toute puissance, mais auquel on pourrait attribuer aussi bien la bienveillance que la malveillance ce qui autoriserait des explications après lesquelles court toujours l’humanité   ?

Tags: , , ,

Leave a Reply

Vous n'êtes pas un robot, n'est-ce pas ? *