Réfléchir pour réfléchir

reflet-miroirMiroir naturel de Narcisse, miroir arme de guerre contre la Gorgone, miroir magique de Blanche Neige, miroir poétique de Cocteau, les miroirs appartiennent depuis toujours à tous les domaines  de la vie et sont, peut-être de ce fait, devenus source de nombreuses oeuvres d’art. Mais on doit également leur reconnaître une autre fonction  car celui qui appréhende son extériorité par son image réfléchie est nécessairement amené à réfléchir. L’enfant prend conscience de l’intégralité de son corps lorsqu’il se reconnaît dans le miroir, et plus tard bien souvent, l’image que ce miroir donnera risque d’étonner celui qui s’observe puisqu’elle est lui mais pas exactement tel qu’il se voit. Certains sont des virtuoses du miroir, comme Leonard de Vinci et son écriture spéculaire. Et il arrive même que  l’utile se joigne à l’agréable,  quand le miroir devient thérapeutique (Cognitive Neuroscience Lurking in Art, http://www.the-scientist.com//?articles.view/articleNo/44265/title/Cognitive-Neuroscience-Lurking-in-Art/) ! Cette thérapie mise au point en 1996 grâce à Vilayanur Ramachandran avec l’aide, en 1999, d’Eric Lewin Altschuler a été appliquée aux patients atteints du syndrome du membre fantôme ainsi qu’aux patients souffrant d’une hémiplégie. De quelle façon un miroir est-il donc capable d’avoir une action ? En fait il s’agit d’une duperie, d’une illusion, puisque l’image donnée ferait croire au cerveau que le membre absent ne l’est plus, pas plus que le membre paralysé! C’est de cette illusion que peut naître un nouveau seuil de la douleur, une douleur amoindrie pour le patient. Alors toutes ces oeuvres qui mettent en scène sujet<–>miroir<–>image doivent-elles être étudiées du point de vue des auteurs ou du point de vue du spectateur ? Pour répondre à cette question on ne pourra pas faire autrement que de mener une étude exhaustive par des spécialistes à la fois fins connaisseurs dans l’art et la neurologie (voire la psychiatrie), avec le risque que les résultats se fassent attendre !

Tags: , ,

Leave a Reply

Vous n'êtes pas un robot, n'est-ce pas ? *