Posts Tagged ‘alien’

L’alien dans la nature

mardi, novembre 2nd, 2021
Alien Nature from Qwertee | Day of the Shirt

Nombreux sont les films alliant épouvante et science-fiction depuis le premier en 1910 paru sous le titre A trip to Mars. Alliant la technique de G. Melliès aux idées de H.G. Wells, Ashley Miller met en scène un scientifique qui échappant à l’attraction terrestre, est projeté sur un rocher de la planète Mars, rocher qui s’avère être la lèvre d’un Martien, à moitié humain, et attrape le voyageur par son immense main. Même si le retour dans son laboratoire n’est pas de tout repos, le Martien n’est pas totalement agressif. Mais progressivement ces créatures le deviennent et le sort qu’elles réservent aux humains ayant eu le malheur de les croiser est particulièrement peu enviable, tout ceci relèvant de la fiction. En 1979 Ridley Scott crée un alien particulièrement terrifiant et en 2012, Barry Levinson sous la forme d’un faux documentaire met en scène un être microscopique mais qui possède lui aussi la capacité de s’introduire dans le corps humain. Pour ce faire, il n’a eu qu’à explorer la nature qui propose un parasite pénétrant dans la bouche des poissons pour les dévorer, c’est le Cymothoa exigua, ou crustacé mangeur de langue ! Cet être vivant existe bel et bien et s’introduisant dans la cavité buccale du poisson, il prend la place de sa langue (‘Tongue-eating’ lice invade fish’s mouth in this year’s creepiest Halloween photo). Donc point n’est besoin d’inventer, la nature a déjà mis au point tout le matériel nécessaire quand l’homme veut faire peur à l’homme. La liste de parasites, plus terrifiants les uns que les autres surtout quand on considère toutes les voies qu’ils peuvent emprunter pour s’immiscer dans l’organisme laisse encore ouvertes de nombreuses portes aux aliens réels ! Autre exemple que le poisson qui n’est pas le seul à vivre des situations aussi catastrophiques, certains oiseaux “parasites” (Parasitic birds ‘exercise’ in their eggs, hatch … and then pulverize their nestmates) seraient particulièrement robustes dès leur éclosion pour éliminer rapidement leurs frères et soeurs “adoptifs”. Si l’homme est un loup pour l’homme, il en est de même dans le monde animal et végétal pour tous ceux qui y habitent. Et donc si la Nature n’est pas bonne elle n’en est pas mauvaise pour autant et ne mérite aucun qualificatif !