Posts Tagged ‘soupe primordiale’

L’eau et la vie

lundi, octobre 17th, 2022

Toujours posée jamais résolue est l’origine de la vie sur terre. Jamais, peut-être pas, puisque un chemin semble se dessiner depuis l’idée de “la soupe primordiale” publiée par Alexandre Oparine en 1924. Selon ce biochimiste, il y aurait eu “… synthèse prébiotique d’acides mainés, de bases azotées des acides nucléiques, de sucres et d’acides gras à partir des éléments présents dans l’atmosphère de cette époque, susceptibles de former des coacervats. Ce qui, aujourd’hui attire l’attention, c’est ce peu connu “coacervat“. Oparine avait fait l’hypothèse de l’existence “d’une petite gouttelette sphéroïdale de particules colloïdales en suspension, dont la cohérence par rapport au liquide environnant est assurée par les forces hydrophobes du contenu“. Or s’il est maintenant établi que la vie a pris naissance dans le milieu liquide, il est aussi connu que la synthèse des protéines nécessite la perte d’une molécule d’eau ( https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/chimie-101156/). Il convenait donc de résoudre ce qui pourrait s’appeler l’aporie de la gouttelette d’eau sans eau ! Solution en vue grâce aux recherches menées par une équipe de l’Université de Purdue selon laquelle “The fountain of life: Water droplets hold the secret ingredient for building life” (https://www.purdue.edu/newsroom/releases/2022/Q4/the-fountain-of-life-water-droplets-hold-the-secret-ingredient-for-building-life.html?) : l’eau ne serait pas mouillée partout ! Il existe aux marges de la gouttelette d’eau une zone différente où les réactions de synthèse se font à une vitesse accélérée selon un processus qui ne nécessite pas de catalyseurs. Cette nouvelle approche de la synthèse des protéines ouvre plusieurs fenêtres de recherche parmi lesquelles l’apparition de la vie sur d’autres planètes mais aussi plus proches de l’homme la possibilité de synthétiser de nouvelles molécules thérapeutiques. L’origine de la vie sur Terre, c’est aussi l’amélioration de la vie sur Terre.

Changement de paradigme

jeudi, décembre 10th, 2020
Perseverance préparé pour le 30 juillet - Cité de l'Espace

“… m’inspirant un divin langage pour me faire chanter le passé et l’avenir, elles [les muses] m’ordonnèrent de célébrer l’origine des bienheureux
Immortels
…” C’est par ces mots qu’Hésiode certifia la vérité des propos qu’il tenait concernant la naissance du monde ” … Au commencement exista le Chaos, puis la Terre à la large poitrine … ” Gaia, la Terre, est la première des divinités chtonienne ou tellurique. Cette origine de la vie que l’homme cherche depuis Hésiode à tout le moins, a donc d’abord été dévolue à la terre mais les avancées de la science, surtout depuis Ch. Darwin en 1871, attribuèrent à l’eau le berceau de la vie ” … l’étincelle de vie d’origine peut avoir commencé dans une petite mare chaude …”. Le concept de la soupe primordiale gagna ses lettres de noblesse en 1953 après les expériences de Miller-Urey et l’eau en était toujours le facteur premier. Aujourd’hui il semblerait bien que la terre reprenne la place qui lui avait été ravie (Was the cradle of life a puddle?) ! Car l’eau ne serait pas si innocente qu’elle en a l’air puisqu’elle tout autant meurtrière que bénéfique. Le processus privilégié serait donc un séchage intermittent, associant humidité et sécheresse, ce qui constitue un phénomène simple et ordinaire. Certains imaginent même par ailleurs une analogie avec la théorie darwinienne telle que les molécules les plus fragiles seraient détruites dans la phase aqueuse au bénéfice des plus robustes ! Et c’est donc à la recherche de fossiles d’avant la vie que depuis 1960, des missions partent pour Mars, la planète tellurique qui pourrait redonner à Gaïa ses lettres de noblesse.