Posts Tagged ‘créationnisme’

Heurts temporels

mardi, mars 8th, 2016

cpmbatadamhommeprehist (2)Le 5 janvier 2016 parait dans l’édition PLOS one (http://journals.plos.org/plosone/) un article intitulé Biomechanical Characteristics of Hand Coordination in Grasping Activities of Daily Living (http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0146193). Deux mois plus tard, soit le 4 mars, cette même édition publie une retractation (Retraction: Biomechanical Characteristics of Hand Coordination in Grasping Activities of Daily Living, http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0151685) dont l’entête spécifie en toutes lettres que les éditeurs présentent leurs excuses auprès des lecteurs pour le langage inapproprié utilisé dans l’article et les erreurs survenues dans le processus d’évaluation. Pourquoi cette rétractation ?  PLOS one se définit comme a nonprofit publisher and advocate of Open Access research. All PLOS content is free to access, distribute, reuse and remix. Il s’agit d’un  procédé de publication accélérée dont l’accès direct entraine une grande facilité  d’utilisation à la fois bénéfique et délétère : bénéfique par l’accès simplifié à la connaissance pour tous, délétère quand il s’avère que cette connaissance est viciée. Le point qui a entrainé le retrait du dit article concerne la référence assumée à un “créateur” ce qui sous entend l’adhésion au concept ” du créationnisme” (Paper Containing Creationist Language Pulled, http://www.the-scientist.com/?articles.view/articleNo/45519/title/Paper-Containing-Creationist-Language-Pulled/&utm_campaign=NEWSLETTER_TS_The-Scientist-Daily_2016&utm_source=hs_email&utm_medium=email&utm_content=26991054&_hsenc=p2ANqtz-__ghy7ZnlGz-7ANF1cGNcXWcU5eIjKlM7YZMHCSnvU6tXbx8To9hWgKZwoRkEfKDM0UNNKOhREdHzfDTUFXUXNQcbzJQ&_hsmi=26991054). Il est spécifié que la relecture doit être faite dans les dix jours et si  l’éditeur s’engage à une publication rapide il n’est pas fait mention dans sa plaquette d’une durée limite. Que sous entend ce retrait ? C’est de la part de l’édition le signe du rejet de cette théorie dont on sait combien elle revient en force avec le darwinisme (débat d’Oxford du 30 juin 1860), le monde scientifique s’opposant fermement à l’irrationalité que véhicule ce concept. Néanmoins deux mois après la publication, de nombreux lecteurs, tenants comme opposants, ont pu prendre connaissance de l’article. Se trouvent donc en compétition le temps raccourci de publication d’un texte dont la relecture s’est faite dans un temps identique. Le premier est appréciable, le second ne l’est pas . Il n’est pas bon de bousculer les temps, lorsqu’ils se heurtent on peut craindre le pire !

Débattre, ne pas débattre, telle est la question

mercredi, février 12th, 2014

art07_Ici et ailleurs, deux grands débats se sont invités dans la société par le biais de médias plus ou moins bien informés : théorie du créationnisme et théorie du genre. En provenance du Grand Ouest au regard de la vieille Europe, l’un et l’autre agitent la société  à des niveaux différents. On peut l’entendre comme on peut l’écouter, et selon les possibilités de l’auditoire concerné l’impact peut en être totalement différent. Voici un exemple récent d’une étude qui pointe du doigt une différence en terme de réponse au traitement du diabète de type 2 (Diabetes drugs affect hearts of men, women differently, http://www.sciencedaily.com/releases/2013/12/131212123321.htm). Alors même que les résultats de la glycémie sont identiques pour les deux sexes, l’étude plus fine du métabolisme cardiaque montre qu’il existe bel et bien une différence. Aujourd’hui, ne faudrait-il pas, pour être politiquement correct, que ce type d’étude soit conduit en parallèle avec la même étude en fonction des genres. Car on imagine très bien cette sévère critique lors de la présentation de l’article sus cité. On conçoit donc la raison pour laquelle on en arrive à l’idée qu’il faudrait refuser tout débat comme des auteurs peuvent le préconiser dans cet autre domaine, celui du créationnisme (Opinion: Confronting Creationism, http://www.the-scientist.com//?articles.view/articleNo/39118/title/Opinion–Confronting-Creationism/). En fait il se pourrait bien que ces deux débats mettent en présence pour chacun d’entre eux, des domaines si différents qu’ils en deviennent réfractaires à toute comparaison, ne savait-on pas, comme  il y a quelques décennies, que l’on ne peut pas additionner des pommes et des poires. La science est un domaine où l’hypothèse mène a une construction dont la finalité est la démonstration à l’inverse de la croyance dont la base est le dogme d’où la démonstration est totalement exclue. Il serait certainement préférable d’expliquer ces deux façons d’appréhender le monde et la société pour que ces débats ne soient pas marqués du sceau de la stérilité.