Posts Tagged ‘logique’

Un bon principe : celui de simplicité

samedi, décembre 24th, 2022

Pour ceux qui auraient besoin d’étayer ce principe, il n’est besoin que de se référer à Guillaume d’Ockham qu’il ne faut pas confondre avec Guillaume de Baskerville, le personnage fictif crée par Umberto Eco, même s’ils évoluent tous les deux au XIVème siècle. Si le second se situe plutôt dans la lignée des moines enquêteurs médiévaux, le premier est un moine philosophe reconnu, dont la devise “Pluralitas non est ponenda sine necessitate” soit encore “les multiples ne doivent pas être utilisés sans nécessité” sert de sujet à l’article What is Occam’s razor?. Beaucoup moins connue que la théorie du “Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué”, la théorie du “rasoir d’Occam/Ockham” est donc beaucoup moins suivie. Et pourtant ! Nombreux furent ceux qui vantèrent les bienfaits de la simplicité, toutes choses étant égales par ailleurs. Quelques siècles auparavant, Aristote et Ptolémée ne disaient pas autre chose, et quelques siècles plus tard, Einstein en était d’accord. Mais attention, rechercher la simplicité ne signifie pas nier la complexité ! En fait, ce qu’il faut c’est avoir conscience de la possible inutilité de la complexité, et ce n’est certainement pas le plus simple dans une démarche explicative d’un phénomène encore inconnu. Il convient donc d’utiliser le dit rasoir avec circonspection pour ne pas entraver la résolution de problèmes naturellement complexes. Ce que Wittgenstein a ainsi exprimé : « Si un signe n’a pas d’usage, il n’a pas de signification. Tel est le sens de la devise d’Occam”.

Artefact

jeudi, décembre 12th, 2019

Définition : [ars/facio] objet fabriqué ou transformé par l’homme ce qui le distingue formellement de ce que la nature peut réaliser. L’artefact en archéologie est d’une importance capitale car il permet de dater le “faire” de l’humanité en mettant un pied dans la préhistoire, temps dépourvu d’écriture. Probablement dépourvu car il se pourrait qu’existassent des écrits dont les supports auraient été détruits. Le Néolithique n’est pas une ère uniformément répartie de par le monde, ce qui signifie que selon la géographie il s’est développé des sociétés différentes. Agriculture, pastoralisme, cueillette, pêche s’intriquent tandis que l’art est lui aussi largement présent. Si la céramique a sa part, la sculpture n’est pas exclue et les représentations humaines existent déjà avec des silhouettes féminines parfaitement reconnaissables. Les nouvelles découvertes, Nine Possible Bronze Age Figurines Unearthed at Substation Excavation in Orkney?, https://archaeologyorkney.com/2019/12/06/nine-possible-bronze-age-figurines-unearthed-at-substation-excavation-in-orkney/ ) sont troublantes parce que leur signification n’est pas exclusive. Les Orcades sont habitées depuis le Mésolithique et se sont avérées suffisamment riches en sites néolotiques pour être inscrites au patrimoine mondial. Il y a été retrouvé des pierres levées (6m), des figurines, des tombeaux. Mais ces nouveaux artéfacts questionnent l’homme d’aujourd’hui : signification d’une figurine/ signification d’un ensemble de figurines. Cette simple question vient s’ajouter à toutes celles qui se posent lorsque l’on veut interpréter la logique d’un homme préhistorique à l’eaune de celle de l’homme de l’Anthropocène. C’est aussi suivre les pas de Lucien Lévy Bruhl lorsqu’il a réfuté la théorie qu’il avait émise concernant un état de pré logique chez l’homme primitif.