Posts Tagged ‘microstructure en voûte’

A quoi ça sert ?

vendredi, août 8th, 2014

imageFaut-il nécessairement chercher pour trouver quand on sait que l’on peut trouver sans chercher, mais aussi que l’on peut chercher sans jamais trouver ! Ce qui revient à explorer deux propositions : l’idée préconçue est-elle préférable à la pêche  à la ligne ? Si  l’homme a la passion de savoir, il est aristotélicien quand le sensible est la première confrontation avec le questionnement, tandis qu’il est platonicien quand l’idée préconçue est l’expression d’une connaissance antérieure qu’il suffira de retrouver. Quoiqu’il en soit,  trouver c’est bien, mais ce n’est que le le tout début d’un très long processus au bout duquel le “trouveur“, sera en mesure soit de répondra à une question, soit d’en poser une nouvelle, ce qui constitue en soi la meilleure des éventualités. Aujourd’hui la démarche est facilitée par le fait qu’il existe un socle antérieur de connaissances et que le chercheur n’est plus le personnage du savant seul dans son laboratoire. Pourtant la construction de ce socle avec la mise en commun des connaissances aussi bien que des techniques représentent un long cheminement et il est encore mirabile visu que des découvertes puissent voir le jour dans des conditions pas si éloignées de celles de l’âge de pierre de la science. C’est pourtant le cas de ces micro structures cellulaires dites en voûte  (http://sm.labx.com/track?type=click&enid=ZWFzPTEmbWFpbGluZ2lkPTE5NjEwMiZtZXNzYWdlaWQ9MTM0NzAwJmRhdGFiYXNlaWQ9NTA3MDEmc2VyaWFsPTE2NzkzNDExJmVtYWlsaWQ9bWljaGVsZWt1amFzQGdtYWlsLmNvbSZ1c2VyaWQ9MV8yNzgyMyZ0YXJnZXRpZD0mZmw9JmV4dHJhPU11bHRpdmFyaWF0ZUlkPSYmJg==&&&2016&&&http://www.the-scientist.com/?articles.view/articleNo/40599/title/A-Vaulted-Mystery/). Dénommées selon leur forme, comme à l’ancienne, ces éléments doivent leur découverte à la microscopie électronique qui fut une grand pourvoyeuse de nouveautés structurelles au niveau de la cellule aussi tôt sa mise en service. S’il s’agit d’une technique parfaitement statique loin de la réalité dynamique de la biologie cellulaire, il n’en reste pas moins vrai qu’elle a mis et met encore en évidence  (cf l’article cité) des structures et l’on sait aujourd’hui combien il est  important d’en vérifier la véracité. Il ne reste plus qu’à savoir à quoi ça sert, même si on imagine déjà pouvoir s’en servir sans le savoir !