Posts Tagged ‘temps’

Quelle heure est-il ?

jeudi, juin 18th, 2015

temps-modernes-1936-28-gQui aurait l’idée de demander l’heure à une bactérie ? Aujourd’hui, pourtant, une horloge interne peut être mise en place chez E. Coli (Circadian Clock Transplant, http://www.the-scientist.com//?articles.view/articleNo/43248/title/Circadian-Clock-Transplant/). Le mot à retenir est “interne” signifiant par là que ce temps est le temps propre à l’organisme considéré, mais  inscrit dans sa machinerie, d’où la rythmicité d’une action qui lui est propre. Il n’est pas question de conscience, c’est l’évidence, il n’en existe pas moins par ce recommencement d’une action à intervalles réguliers ou non, l’inscription d’une durée, qui est l’intervalle entre deux évènements consécutifs chez un organisme vivant, mais fini, puisque destiné à disparaitre. Ce recommencement qui n’existe que par cet intervalle, est consubstantiel à l’organisme considéré. Cette horloge déjà connue chez les cyanobactéries peut être apprise à d’autres, E Coli, dans le cas présent. Et last mais peut être pas least, il est possible d’agir sur  le devenir naturel de ce rythme en supprimant son épuisement. Ce temps qui n’existe que parce qu’il y a un avant et un après évènement, est propre à chacun. Ainsi pourrait-on parler d’un micro-temps, inscrit  dans un temps autre, parce que son échelle est différente, un macro-temps, lui-même inscrit dans un troisième, un méga-temps ….. d’où vient cette perception que le temps n’est pas univoque. Les horloges sont multiples chacune définie par l’évènement qui se répète ou disparaît. Le temps est évènement.

Au quatrième top, il sera-t-exactement !

jeudi, septembre 5th, 2013

A l’heure (pourquoi pas ?) où la science offre de mesurer le temps avec une précision jamais encore atteinte (Most precise clock to watch tiniest ever time dilations, http://www.newscientist.com/article/dn24092?cmpid=NLC%7CNSNS%7C2013-2908-GLOBAL&utm_medium=NLC&utm_source=NSNS&#.UidBy9K8AbI) ce qui pourrait entraîner une révision de la loi sur la relativité générale d’A. Einstein, pourquoi ne pas revenir aussi sur l’importance du rythme circadien chez le vivant comme par exemple dans ses rapports entre le moment de la prise d’alimentation et les effets sur l’organisme (Out of Sync, http://www.the-scientist.com/?articles.view/articleNo/37269/title/Out-of-Sync/). Dans ces deux articles où il est question de temps, s’agit-il de la même dimension ? En effet dans le second il s’agit d’un temps qui en s’enroulant, se reproduit à l’identique :  c’est celui qui fait se succéder immuablement la nuit au jour et auquel le corps est soumis. Le premier article se réfère lui, à un temps qui se déroule et dans lequel le premier s’inscrit, mais auquel le corps est tout aussi soumis. Comme par ailleurs il semble bien exister plusieurs systèmes d’horloges biologiques au sein de chaque individu, de quel temps faut-il parler ? Le temps est-il cyclique comme le percevait la culture classique, est-il linéaire comme s’est mis à le penser l’homme moderne ? Pour avoir en sa possession quelques arguments de discusssion on terminera agréablement ce court parcours du temps avec le texte d’E. Klein “Le temps de la physique” (http://ciret-transdisciplinarity.org/bulletin/b12c5.php).

Arrêt sur image

vendredi, juillet 8th, 2011

Aujourd’hui les informations ne se suivent même plus, elles se télescopent, puis  s’auto-détruisent, et les cendres qui en restent n’appartiennent pas plus aux unes qu’aux autres.

Nous en vivons la démonstration parfaite avec la suite des évènements de ces six derniers mois, évènements naturels, géopolitiques, mais aussi “personnels”. S’il est normal que les premiers aient des conséquences mondiales, il est plus inattendu que le dernier en date se retrouve placé sur le même plan que les précédents !

Et pouquoi sommes nous si surpris qu’il en soit ainsi ? Qu’avons nous fait du passé ? Pouvait-il nous être utile ? Il n’est aucunement question d’être “passéiste“, avant ce n’était pas mieux, mais de tirer des leçons pour que ce temps passé ne soit pas perdu.

L’idée est que ce passé doit servir à éclairer le présent-futur pour le gérer au mieux, et ce dans tous les domaines….