Archive for août, 2017

Le Ciel et l’Homme

samedi, août 19th, 2017

Prévue pour le 21 Aout 2017 (Total Solar Eclipse 2017: Everything You Need to Know, https://www.livescience.com/60159-total-solar-eclipse-2017-guide.html?utm_source=ls-newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=20170818-ls) la toute prochaine éclipse solaire fait parler d’elle comme l’ont fait ses prédécessrices (prédécesseure/prédécesseresse/prédécesseur). C’était bien avant que le ciel ne lui tombe sur la tête, quand l’homme avait fait des cieux un monde qu’il avait peuplé d’êtres à la fois semblables et supérieurs, mais surtout partie prenante de sa vie. Ainsi certaines manifestations naturelles, parce qu’ incompréhensibles, prenaient-elles toute (et plus encore) leur importance (Afraid of the Dark? Why Eclipses Frightened Ancient Civilizations, https://www.livescience.com/60139-why-eclipses-frightened-ancient-civilizations.html?utm_source=ls-newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=20170816-ls, Eclipses Were Regarded As Omens in the Ancient World, https://www.livescience.com/60084-eclipses-were-omens-in-ancient-world.html?utm_source=ls-newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=20170809-ls). Incompréhensibles, certes, mais de ce fait même, riches d’interprétations signifiantes dont certaines ont franchi le temps et que l’on se répète en souriant (?) (Myths Aside, Eclipses Don’t Endanger Pregnancies, https://www.livescience.com/60102-myths-aside-eclipses-don-t-endanger-pregnancies.html?utm_source=ls-newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=20170811-ls).  Certains pour conjurer la peur de l’inattendu ont cherché à bannir cette option en prévoyant l’évènement sans néanmoins  lui ôter  toute signification (Ancient Greeks Built an Eclipse-Predicting ‘Computer’ 2,000 Years Ago, https://www.livescience.com/60144-antikythera-computer-predicted-eclipses.html?utm_source=ls-newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=20170816-ls).Aujourd’hui on est suffisamment instruit (Total Solar Eclipse 2017: Everything You Need to Know, https://www.livescience.com/60159-total-solar-eclipse-2017-guide.html?utm_source=ls-newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=20170818-ls) pour pouvoir regarder sans appréhension (mais en se protégeant néanmoins, Man Who Suffered Eye Damage from Solar Eclipse Has This Warning, https://www.livescience.com/60173-solar-eclipse-eye-damage-warning.html?utm_source=ls-newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=20170818-ls) un tel phénomène. Pour ne pas s’interdire « un autre bout de la lorgnette » pourquoi ne pas mentionner, pour finir, l’Almanach du Bonhomme Richard dont Benjamin Franklin commenca la publication en décembre 1732  et qui traite avec humour de l’astrologie, des astrologues et de prévisions (How Benjamin Franklin Spread Science on ‘Supernatural’ Solar Eclipses, https://www.livescience.com/60125-benjamin-franklin-science-on-supernatural-solar-eclipses.html?utm_source=ls-newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=20170814-ls) !

Éléments de langage

jeudi, août 10th, 2017

Existe-t-il des similitudes entre la novlangue d’Orwell et ce qu’ l’on aurait envie de qualifier d’inflation sémantique en honneur dans certains domaines ? La première est parlée dans le monde fictif du roman 1984, la seconde serait devenu un jargon dont « on colporte » qu’il serait particulièrement pratiqué au sein de l’Education Nationale ….  Une troisième expression  » éléments de langage » ayant fait plus récemment son apparition, il n’est pas inutile de revenir sur chacune d’entre elles. La première est une langue simplifiée qui doit conduire celui/ceux qui l’écoutent et l’entendent à abandonner toute réflexion dans un but de soumission aveugle à leurs dirigeants. La seconde par un processus inverse, l’abondance des mots, rend le discours inintelligible, qu’est-ce qu’un  outil scripteur ! Quant aux éléments de langage, ils mettent en place des mots ou des expressions rigoureusement choisis dans le but d’une communication calibrée identique quelque soit l’intervenant. L’oral plus encore que le verbal du fait de l’instantanéité du premier sont sujets à de multiples interprétations qui tiennent à la fois du mot choisi, de celui qui le prononce, de celui qui l’entend et de l’environnement dans lequel il se situe. A cette complexité naturelle viennent s’ajouter des intentions perverses qui font du mot un outil de soumission que l’homme n’a pas fini d’explorer pour l’utiliser à son profit. C’est tout l’intérêt de l’article USDA Emails: Don’t Use “Climate Change” (http://www.the-scientist.com/?articles.view/articleNo/50041/title/USDA-Emails–Don-t-Use–Climate-Change-/&utm_campaign=NEWSLETTER_TS_The-Scientist-Daily_2016&utm_source=hs_email&utm_medium=email&utm_content=55065135&_hsenc=p2ANqtz-8mZi8Q_61mGIf0DqvPn4D9hJi68gt4pvK5fRRkEJVRXhRwu9gJuarUJFUDU5AhPhnYKtpCeCCX_mzPMgCovhtWPTJzZg&_hsmi=55065135) !

Avant/Après

mercredi, août 2nd, 2017

Une frise chronologique ou historique, dite encore ligne du temps, utilise en représentation linéaire une suite d’évènements historiques singuliers. En 1582, le calendrier grégorien voit le jour et la datation se base sur la naissance de Jésus Christ comme an premier, d’où la période dite avant JC et celle dite après JC, et la mise en place d’un avant et d’un après. Aujourd’hui on parle d’un autre avant et après, avec la prise en compte d’un évènement que les moins de vingt ans ne peuvent retenir comme tel puisqu’ils sont nés avec lui. Il s’agit du monde de l’informatique qui du stade de (presque) confidentiel en est venu à contrôler les procédés de communication. Il y a donc au XXI° siècle coexistence avec cohabitation de deux populations : ceux qui sont nés avant et ceux qui sont nés après. Un regard rapide aurait tendance à établir une franche distinction entre les deux, les seconds considérant les premiers comme des infirmes. En fait il n’en  serait rien (The digital native is a myth, http://www.nature.com/news/the-digital-native-is-a-myth-1.22363?WT.ec_id=NATURE-20170727&spMailingID=54575327&spUserID=MTUyNTcxOTczMTcwS0&spJobID=1204202138&spReportId=MTIwNDIwMjEzOAS2). Ce qui est en cause est de première importance puisqu’il s’agit ni plus ni moins que de politique d’éducation. On assiste régulièrement à des ajustements, adaptations/modifications des méthodes d’enseignement en imaginant que des approches multiples auront plus de chances de correspondre à l’époque dans laquelle vit celui que l’on enseigne sans réellement tenir compte de celui qui enseigne ! Le résultat de l’étude de P. A. Kirschner and P. D. Bruyckere  (Teach. Teach. Educ. 67, 135–142; 2017) tendrait à remettre les pendules à l’heure. L’étudiant né après 1980 ne diffère pas de celui né avant lui dans la demande, l’utilisation et l’aptitude aux multitâches simultanées que ses ancêtres en informatique ! Certaines options éducatives devraient être révisées de toute urgence et à cet effet, on pourrait également lire une étude un peu plus ancienne des Dr Christopher Jones et Ms Binhui Shao sur le sujet, parue en 2011, The Net Generation and Digital Natives, Implications for Higher Education au moins pour s’informer !