Posts Tagged ‘tectonique des plaques’

Qu’est-ce que ça peut faire ?

lundi, septembre 8th, 2014

terre-planete-fragileQu’est-ce que la contradiction ? Logiquement c’est affirmer dans une même proposition que A et non A sont compatibles à condition que A et non A se situent dans un même temps. Mais si l’on transforme cette proposition figée dans le temps en une proposition qui utilise le temps, la dynamique ainsi créée  permet de tirer profit de cette incompatibilité qui devient dés lors particulièrement féconde. Ainsi doit-il en être des conclusions apparemment opposées en ce qui concerne l’accélération ou la non accélération des plaques tectoniques (Earth’s tectonic plates have doubled their speed, http://www.newscientist.com/article/mg22329843.000?cmpid=NLC%7CNSNS%7C2014-0903-GLOBAL&utm_medium=NLC&utm_source=NSNS&#.VA1ukl3lpYc). C’est parce que les côtes américaines et africaines semblaient pouvoir s’emboîter telles les pièces d’un puzzle, que la théorie de la dérive des continents, améliorée en tectonique des plaques avait vu le jour ! Il s’en était passé des choses depuis la Pangée, et à l’évidence, ce n’est pas terminé ! Aujourd’hui la question n’est plus de savoir si le phénomène existe mais d’en apprécier la vitesse qui se serait (ou non) accélérée depuis le cambrien, soit deux milliards d’années ! Est-ce si important que la Terre continue de se modeler ? Il s’agit certes d’une question importante mais dans la mesure où l’homme n’en est pas le premier responsable, la question est peut-être moins importante que celle qui concerne le réchauffement climatique, à propos duquel les nouvelles ne sont pas bonnes  (No more pause: Warming will be non-stop from now on, http://www.newscientist.com/article/dn26122?cmpid=NLC%7CNSNS%7C2014-0903-GLOBAL&utm_medium=NLC&utm_source=NSNS&#.VA3Jal3lpYc) ! On ne peut pas choisir entre Charybde et Scylla, Ulysse n’a eu la vie sauve qu’en se faufilant entre les deux. Si l’on imagine que cette eau souterraine méconnue jusqu’alors pourrait jouer un rôle dans l’accélération du phénomène de la tectonique des plaques et si l’on imagine conjointement que la vie en générale participe pour une certaine part à sa présence, que l’on y ajoute l’impact du réchauffement, on comprend mieux pourquoi les scientifiques s’intéressent à la vitesse de ces phénomènes !