Posts Tagged ‘fonctions supérieures’

Gauche/Droite et Droite/Gauche

jeudi, janvier 18th, 2018

L’asymétrie cérébrale est un sujet d’études concernant de nombreux domaines depuis l’anatomie descriptive jusqu’à la philosophie ; on oubliera volontairement d’envisager celles centrées sur des différences putatives en liaison avec le sexe ! On distingue un cerveau, hémisphère pour les puristes, dominant et donc inéluctablement un hémisphère mineur et Roger Wolcott Sperry (prix Nobel de Médecine, 1981) qui étudia principalement les connexions entre les deux hémisphères s’intéressa également à l’asymétrie cérébrale en rapport avec les fonctions supérieures. Si la nature a horreur du vide, elle aime aussi l’ordre et la symétrie droite/gauche devrait être à l’honneur et pourtant ….  Ainsi les augures latins qui interprétaient la volonté des dieux sur la matérialité de certains signes, avaient-ils qualifier la gauche de sinistre, expression symbolique de sa piètre représentativité dans la nature en général puisque les individus droitiers sont largement prédominants. D’une façon très schématique on avait pu émettre l’hypothèse d’une suprématie du cerveau gauche ce qui ne s’est pas confirmé étant donnée que s’il y a prééminence elle s’exprimer en regard de la fonction considérée. Mais il ne faut pas également oublier qu’il existe des coopérations indispensables entre les deux hémisphères. Si les connexions anatomiques sont là pour le rappeler, l’article Like Humans, Walruses and Bats Cuddle Infants on Their Left Sides (https://www.the-scientist.com/?articles.view/articleNo/51287/title/Like-Humans–Walruses-and-Bats-Cuddle-Infants-on-Their-Left-Sides/&utm_campaign=TS_DAILY%20NEWSLETTER_2018&utm_source=hs_email&utm_medium=email&utm_content=59919605&_hsenc=p2ANqtz-_O1Igz-1aup_mJvRgRniuyI6rcOpQaG9zN8-f_ZO7Ey8LHQ2c1RkAG8EOKCL_n4K8ccCtsHKdOdjs38G8NueKrPLCMyg&_hsmi=59919605) est intéressant à plusieurs titres. On y apprend que plusieurs mammifères partagent avec l’homme la réalité d’une asymétrie cérébrale, notion qui était encore incertaine. Les auteurs confirment également que la réalisation d’une tâche définie par l’utilisation de l’hémisphère gauche permet à l’hémisphère droit d’en effectuer une autre et le protocole expérimental mis en place a l’avantage de s’appuyer sur une fonction maternelle essentielle, celle de la protection de la progéniture. Il n’est pas impossible que l’acquisition de cette faculté s’inscrive dans une démarche ancestrale de survie de l’espèce. Mais pour terminer on ne pourra plus jamais dire d’un individu qu’il est mono-tâche !