Posts Tagged ‘surveillance’

Détective de l’espace

samedi, février 23rd, 2019

En 1949 paraît le roman de G. Orwell, 1984, dont la figure emblématique et métaphorique Big Brother est le chantre de la surveillance d’un état omniprésent et omnipotent. L’intrusion s’y exerce à tous les échelons qu’il soit sociétal ou individuel. Dans les années 1990 apparaît un nouveau concept celui du droit d’ingérence que le Conseil de Sécurité des Nations Unies s’autorise à exercer lors d’une violation manifeste des droits de l’homme. Retournement de situation : ce Big Brother de 1949, outil parfait d’un état absolu devient outil parfait du droit d’ingérence tel que défini ci dessus et en 2019 devient un élément important de la chasse à l’esclavagisme (Researchers spy signs of slavery from space, https://www.sciencemag.org/news/2019/02/researchers-spy-signs-slavery-space?utm_source=Nature+Briefing&utm_campaign=f4db1c6d86-briefing-dy-20190221&utm_medium=email&utm_term=0_c9dfd39373-f4db1c6d86-43241421). Dans le but de mettre fin à l’esclavage des chercheurs ont créé un pôle de recherche sur ce sujet au Royaume Uni (Rights Lab, Université de Nottingham, https://delta87.org/columnists/le-rights-lab/?lang=fr). Parmi les objectifs poursuivis figure le dénombrement des lieux où l’esclavage sévit encore. Pour ce faire quoi de mieux que l’utilisation de techniques modernes parmi lesquelles la prise d’images qui seront ensuite interprétées. C’est là où “Big Brother is watching you” joue pleinement et justement son rôle. Avec l’aide de satellites d’observation de la terre (Digital Globe, https://www.digitalglobe.com/), dont certains de très petite taille (Planet, https://www.challenges.fr/entreprise/aeronautique/planet-la-start-up-californienne-qui-se-reve-en-google-de-l-observation-spatiale_561206) la surveillance a enfin acquis des lettres de noblesse auxquelles Orwell n’avaient pas pensé. Un détournement qui finit bien, une fois n’est pas coutume !

Les trois jours du Condor !

lundi, juin 17th, 2013

C’est en 1972 que débute ce qui deviendra l’affaire du Watergate menant à la démission de R. Nixon. En 1975, Sydney Pollack porte à l’écran le roman de James Grady Les six jours du Condor paru un an auparavant,sous le titre Les trois jours du Condor et en 1976 Alan J Pakula reprend l’affaire du Wategate avec Les hommes du président.  Qu’il s’agisse d’espionnage intérieur aussi bien qu’extérieur, espionnage il y avait, espionnage il y a et il est à peu près certain qu’espionnage il y aura encore et toujours. Les pratiques illégales que sont les systèmes d’écoutes  sont les grands bénéficiaires des avancées technologiques dont les performances en terme de résultat dans le temps et dans l’espace laissent loin derrière eux les micros cachés d’il y a 40 ans (How to stop the NSA spying on your data, http://www.newscientist.com/article/mg21829215.400-how-to-stop-the-nsa-spying-on-your-data.html#.Ub70g-e8AbI).  Et l’actualité fait que, il y a quelques heures, plusieurs milliers de têtes blondes se trouvaient confrontées à ce même problème qu’est  la collusion entre morale et  politique Peut-on agir moralement sans s’intéresser à la politique ?  Dans un premier temps on peut se poser la question de savoir si la prégnance de l’actualité permet une réflexion qui s’abstrait de l’immédiateté ? Puis dans un second temps en revenant à l’article cité, on comprend que le fait même de  citer de  possibles moyens de protection valide la démarche d’une surveillance que l’on dénonce.