Posts Tagged ‘porc’

Un nouveau type de génie ?

vendredi, juillet 25th, 2014

Stele_Sol_Invictus_TermeLe génie latin était “un dieu particulier à chaque homme qui veillait sur lui dés sa naissance, partageait toute sa destinée et disparaissait avec lui “(Gaffiot, 1934, p 708). Evidemment le génie biomédical (terme qui doit être largement préféré à celui de bioengeneering !) n’est pas destiné à disparaître avec l’ingénieur (du même nom, dans la même discipline) mais qui, au contraire, est destiné à  suivre de plus en plus d’hommes dans un temps qui devrait être sans fin. Peut-être ne s’agit-il pas du même génie que celui décrit dans la définition, mais il est réconfortant de savoir que ces génies ont traversé les siècles et ont su s’adapter. Parfois, il semble s’être glissée une étape intermédiaire entre l’homme et son génie, mais ce n’est que pour mieux le servir et dans l’exemple choisi, l’heureux élu est le porc, qui du reste, n’en est pas à son coup d’essai.Grâce à cet animal oh combien complaisant du fait de sa proximité avec l’homme ! il est possible de reprogrammer , pour une durée limitée, des cellules myocardiques en cellules nodales (Next Generation: Biological Pacemakers, http://www.the-scientist.com/?articles.view/articleNo/40505/title/Next-Generation–Biological-Pacemakers/). Il s’agit donc d’une reprogrammation à court terme mais qui permettra de prendre le relais d’un dispositif médical de type “pace maker” défaillant chez un malade nécessairement fragile. Mais là où l’on voit que la machine (telle quelle est aujourd’hui) reste moins performante que le vivant, c’est que ce biodispositif à une capacité d’adaptation .Un vrai génie !

La bonne question ….

mardi, mai 27th, 2014

Aidez-moi (2)Pourquoi faut-il qu’au fur et à mesure des découvertes, on trouve de plus en plus fréquemment d’explications rationnelles aux sentences populaires anciennes ! En voici encore une concernant les meilleures méthodes à appliquer pour obtenir le fruit désiré d’une conception. (Female Pigs May Sense Sex of Sperm, http://www.the-scientist.com//?articles.view/articleNo/40032/title/Female-Pigs-May-Sense-Sex-of-Sperm/). A l’évidence ce n’est pas la truie qui met en œuvre une méthode infaillible pour choisir le sexe de son porcelet, pourtant il semble bien qu’une partie d’elle même soit en mesure de différencier un spermatozoïde “X” d’un spermatozoïde “Y “! Des expériences d’injections intra oviductes de l’un ou de l’autre  spermatozoïde (“X”/”Y”) se traduit par une augmentation ou une diminution d’expression de certains gènes impliqués dans plusieurs systèmes parmi lesquels , le système immunitaire, endocrine et de signalisation  transductionnelle. Soixante % des gènes activés par un spermatozoïde Y sont impliqués dans le système immunitaire. A l’évidence l’oviducte n’est pas qu’une voie de passage ce dont on se doutait déjà. Bien que insuffisamment connues, certaines de ses sécrétions (DMBT1) ont un  effet bénéfique sur la fécondation (2012. Journées Recherche Porcine, 44, 273-274). Ce qui reste à déterminer c’est le type de signalisation en cause entre le spermatozoïde et l’oviducte. Ce qui est fascinant c’est que l’homme, confronté à la nature depuis son émergence se pose de bonnes questions, ainsi fit Socrate et le Ménon. Il commence par y répondre en se donnant le beau rôle, celui du “responsable”, puis la technique aidant il doit reconnaître qu’il n’y est pas pour grand chose ! Il reste néanmoins un acteur principal puisqu’il sait poser les bonnes questions, et qu’il y répond de mieux en mieux.