Posts Tagged ‘voies de signalisation’

C’était donc vrai !

dimanche, avril 12th, 2020
La ruche parrainée

Aphrodite et Hermès auront un enfant, il s’appellera … Hermaphrodite ! Si cet état est fréquent dans le monde végétal, il l’est moins dans le monde animal. Ceci étant, il existe plusieurs types d’hermaphrodismes puisque ces deux états peuvent être soit successifs soit simultanés. Le poisson clown, bien connu des enfants depuis Le monde de Némo, appartient au premier, l’escargot mieux connu des jardiniers appartient au second. Auquel de ces deux exemples appartient la Megalopta amoena ? Selon Ovide, qui ne connaissait pas cet hyménoptère, c’est parce que la naïade Salmacis voulu s’unir à Hermaphrodite, mais sans son accord que les dieux sur la prière de la première procédèrent à une union tout a fait originale ! Ainsi ce nouvel être devint-il possesseur conjointement des attributs externes de la virilité et de la féminité. Pour Megalopta amoena c’est un peu différent mais sans l’être complétement (Découverte d’une abeille qui a une moitié du corps mâle et l’autre femelle, https://dailygeekshow.com/abeille-gynandromorphisme/?utm_source=newsletter&utm_medium=e-mail&utm_campaign=Newsletter_Journaliere_2020-04-10, The first gynandromorph of the Neotropical bee Megalopta amoena (Spinola, 1853) (Halictidae) with notes on its circadian rhythm, https://jhr.pensoft.net/article/47828/element/4/415//). Ce type d’abeille, décrit et classé par Spinola en 1851, habite le Brésil et le Panama ; peu représentée elle n’avait jusqu’à présent pas été étudiée de son vivant. Elle présente donc un hémi corps male et un hémi corps femelle. Bien que le cerveau n’ait pas été disséqué et que l’observation se résume à un seul sujet (on connait l’importance de l’échantillonage ! ), ce qui est plus fascinant que l’aspect en lui-même c’est son comportement et donc les voies de signalisation au niveau de son cerveau, l’étude portant ici sur le rythme circadien. La question est la suivante : que ferait un cerveau divisé bilatéralement dans le cas d’une signalisation sexospécifique conflictuelle ?