Posts Tagged ‘algorithme’

Délit de face !

dimanche, janvier 13th, 2019

La prédiction a toujours été au menu des quêtes humaines, et l’art divinatoire a pu être pratiqué à partir de tout et de n’importe quoi. Les anciens pouvaient tirer de multiples informations des viscères animales, de la direction du vol des oiseaux, le plus difficile restant l’interprétation des signes observés. Malgré les risques que l’on connaît comme celui de n’être jamais cru comme le vécut Cassandre, la prédiction reste un sport largement pratiqué. L’un des derniers en date concerne la possibilité d’établir un diagnostic reposant sur un algorithme facial. La société FDNA (FDNA was incorporated with a mission to give hope to chidren with rare diseases and their families, https://www.face2gene.com/fdna) s’est donnée pour but d’aider les cliniciens (ceux qui ne seraient pas suffisamment avertis !) dans leur diagnostic de maladies rares. C’est le sujet de l’article : With just a photo, this algorithm can do more than spot a possible genetic condition – it can suggest a cause ( https://www.statnews.com/2019/01/07/algorithm-spot-genetic-mutation-photo/?utm_source=STAT+Newsletters&utm_campaign=03601aafa5-Daily_Recap&utm_medium=email&utm_term=0_8cab1d7961-03601aafa5-150897645), sujet repris par ailleurs pour analyse dans d’autres publications, ce qui peut témoigner soit de l’intérêt de la découverte soit de l’existence d’un questionnement sous-jacent non exprimé. Si à la technique en soi ne se rattache aucune valeur morale, l’attribution d’une finalité change totalement la vision que l’on peut en avoir. Peut-on être certain que l’algorithme ne sera dévolu qu’au diagnostic de maladies orphelines ? Le faciès reste un sujet sensible !

L’algorithme et le filtre d’amour

dimanche, janvier 25th, 2015

ca015bSelon http://dept-info.labri.fr/ENSEIGNEMENT/INITINFO/initinfo/supports/book/node41.html,”l’algorithme est une méthode pour résoudre un problème particulier dont on est sûr qu’elle trouve toujours une réponse en un temps d’exécution fini.  Il est important, voire primordial, de se souvenir que l’algorithme donne toujours une réponse, tandis que le programme peut conduire à une boucle infinie (même référence) et de ce fait ne plus pouvoir s’arrêter. C’est sans doute la raison pour laquelle il vaudrait mieux se fier à un bon algorithme que même à un bon programme pour trouver à coup sur la bonne personne avec laquelle construire une vie à deux. Si les sites de rencontre actuels ne proposent pas encore l’algorithme mais le choix à partir de critères définis, photographiques et/ou psychologiques, c’est que le mot, sans doute, est encore peu attractif, à l’exception, peut-être du candidat mathématicien. C’est pourtant en formalisant une démarche identique que l’on aboutit à “Romance algorithm predicts if you’ll be lucky in love” (http://www.newscientist.com/article/mg22530042.600?cmpid=NLC%7CNSNS%7C2015-0122-GLOBAL&utm_medium=NLC&utm_source=NSNS&#.VMUTil05BYc). Il semble bien qu’il existe encore des réticences concernant la fiabilité de cette procédure qui devrait apparaître dans le commerce d’ici à  peu de temps. Il existerait pourtant un moyen infaillible ayant fait ses preuves au niveau le plus haut, le filtre d’amour, le seul problème étant de ne pas le faire boire à n’importe qui. Ce qui renvoie à la question précédemment évoquée : comment choisir la dite personne …..