Posts Tagged ‘sénescence’

Nettoyage indispensable

mardi, octobre 31st, 2017

Personne n’en disconviendra, nettoyer régulièrement fait partie de la vie courante telle qu’elle se déroule ici et là, partout et même ailleurs. Personne n’en disconviendra le vieillissement guette tout être vivant. Personne n’en disconviendra tout système tend vers l’entropie. D’où à penser qu’il peut y avoir comme une possible corrélation entre vieillissement et entropie et que l’on pourrait peut-être remédier au premier en agissant sur le second s’il existait une passerelle.  Le vieillissement, qui ne doit pas être confondu avec l’espérance de vie, est un processus physiologique normal qui se déroule selon un temps comparable pour l’humanité, à conditions de vie équivalentes. Il est la conséquence de la sénescence cellulaire  (Leonard Hayflick, 1961, fibroblastes primaires, limite de Hayflick ou plateau de sénescence réplicative) mais c’est le terme lui même qui angoisse par les images qu’il véhicule dans l’imaginaire et peu sont nombreux ceux à y voir un enrichissement au lieu d’un appauvrissement. Une seule idée sinon rien : retarder cette échéance funeste. Nombreux sont ceux qui se sont attelés à cette tâche avec des résultats modestement encourageants. C’est aussi ce à quoi s’attache l’article « To stay young, kill zombie cells? » ( http://www.nature.com/news/to-stay-young-kill-zombie-cells-1.22872?WT.ec_id=NATURE-20171026&spMailingID=55217903&spUserID=MTUyNTcxOTczMTcwS0&spJobID=1264650535&spReportId=MTI2NDY1MDUzNQS2). Mais il se pourrait bien que ce ne soit plus le cas si l’on arrivait à éliminer les cellules sénescentes, en tout cas chez la souris ! Il reste néanmoins quelques difficultés à surmonter pour qu’une thérapeutique de type sénolytique soit mise sur le marché du fait de son efficacité parmi lesquelles on peut relever : savoir repérer les cellules sénescentes dans les différents organes avec une adaptation à la cible tout en gardant en mémoire qu’il ne s’agit pas d’un état nécessairement irréversible. Mais retarder un processus quand il est physiologique nécessite-t-il d’être normalement traité quand au bout du compte il ne s’agit que de reculer pour mieux sauter !