Posts Tagged ‘horloge’

Remonter son horloge !

samedi, septembre 14th, 2019

Si l’horloge est considérée comme un instrument dont le rôle est de mesurer le temps, celui ci étant multiple les horloges le sont aussi. Si l’on ne considère que le monde de la biologie, les horloges y sont tout aussi nombreuses. L’homme vit dans un temps qui n’est pas le temps, mais qui est son temps. Ainsi même quand on parle d’horloge biologique, sans différencier l’homme de la femme, on sous entend en fait plusieurs systèmes. Le rythme circadien est celui qui gère la succession des périodes diurnes et nocturnes, alternance au cours de laquelle de nombreuses données biologiques, constantes sur le long cours (température, hormones …) devienent des variables qui s’ajustent. En génétique, on a fait l’hypothèse d’une horloge moléculaire selon laquelle “les mutations génétiques s’accumuleraient dans un génome à une vitesse constante”. Cette hypothèse qui devra certainement être modifiée pour s’inscrire dans la théorie darwinienne de l’évolution, est utilisée par les paléontologistes d’où une échelle de temps considérablement différente. Maintenant se profile l’horloge épigénétique qui est de nouveau à échelle humaine (First hint that body’s ‘biological age’ can be reversed, https://www.nature.com/articles/d41586-019-02638-w?WT.ec_id=NATURE-20190912&utm_source=nature_etoc&utm_medium=email&utm_campaign=20190912&sap-outbound-id=B52C39B8C0B944FD30A9FFE86924C165B3354E78&utm_source=hybris-campaign&utm_medium=email&utm_campaign=000_AGN6567_0000014844_41586-Nature-20190912-EAlert&utm_content=EN_internal_32879_20190912&mkt-key=005056B0331B1EE888EF831BEF037191 ). Sans se tromper il pourrait s’agir là de tout autre chose ; Dorian Gray et son portrait ferait pauvre figure. Mais si l’on veut pouvoir juger du rajeunissement il faut dans un premier temps savoir juger du vieillissement, ce qui est fait depuis 2014 (Biomarkers and ageing: The clock-watcher, https://www.nature.com/news/biomarkers-and-ageing-the-clock-watcher-1.15014 ). Aujourd’hui les résultats sont préliminaires, la cohorte est de petite taille, mais si l’on exclut l’envie de certains de rajeunir indéfiniment on peut néanmoins cibler le traitement de certaines pathologies responsables d’un vieillissement anormalement précoce.

Tic Tac, Tic Tac

dimanche, novembre 15th, 2015

lapin-blanc-alice-merveillesLe vieillissement tel que chacun le vit dans son extériorité, c’est aussi le vieillissement de l’ADN cellulaire qui au fur et à mesure que le temps s’écoule, s’altère et dont les réparations sont de moins en moins performantes. Par ailleurs des phénomènes de mutation interviennent à un cadence que des éléments extérieurs peuvent accélerer. Le problème majeur vient du fait que la survenue de ces détériorations loin d’avoir des avantages n’a, au contraire, que des désavantages. Jusqu’à présent, on ne possédait que peu d’éléments concernant la temporalité de leur survenue . L’existence d’un système équivalent à celui d’une horloge à propos du vieillissement de l’ADN vient d’être prouvé. Or qui dit horloge,  sous entend ipso facto possibilité d’agir sur la dite horloge  comme par exemple la possibilité de la remettre à l’heure (‘Death clock’ in cells could tell you when you’ll get cancer, https://www.newscientist.com/article/mg22830475-100-death-clock-in-cells-could-tell-you-when-youll-get-cancer/?cmpid=NLC%7CNSNS%7C2015-1211-GLOBAL&utm_medium=NLC&utm_source=NSNS) ! Il vient alors immédiatement à l’esprit l’idée selon laquelle il serait possible de retarder la survenue de certaines mutations, et par voie de conséquence la survenue de certains cancers. L’idée suivante étant bien évidemment de ratarder le vieillissement lui-même et pourquoi pas de s’attaquer ensuite à l’échéance ultime ! L’homme, conscient de sa finitude, serait-il en passe d’envisager d’en modifier l’inéluctabilité !

.